Aller en Corse
Aller en Corse

Comment aller en Corse ?

S’il est une destination qui mérite vraiment son surnom, c’est bien la Corse.
L’île de beauté est aussi qualifiée de “plus proche des îles lointaines”.
Cette destination attire tous les ans de très nombreux visiteurs à la recherche d’authenticité, de dépaysement entre mer et montagne mais devoir traverser le monde pour profiter des joies des vacances

La possibilité d’une île

Qui dit “île” dit donc “traverser la mer”. Et comme il n’existe aucun pont entre les rivages et le continent, il faudra donc choisir son mode de transport entre avion ou bateau.
Cette question est très régulièrement évoquée avec la recherche de la bonne réponse dans tous les médias spécialisés, les blogs ou les guides.
Mais celle-ci n’existe pas ! Car il n’y a pas un bon moyen de venir en Corse tant il existe de facteurs à prendre en compte pour adapter la réponse aux spécificités de chacun.
Toutefois, il est possible d’identifier quelques grandes lignes directrices qui aident le choix
Bateau pour la corse
Bateau pour la corse

La traversée maritime

Comme souvent dans l’imaginaire des enfants, rejoindre une île en bateau a quelque chose de magique.C’est aussi ce que retiennent la plupart des touristes qui choisissent de voyager sur un ferry pour rejoindre l’un des 5 ports de commerce insulaires.
Il existe actuellement 3 compagnies maritimes qui proposent des rotations quotidiennes entre les ports de Marseille, Toulon et Nice, mais aussi les ports italiens de Gênes, Livourne ou La Spezia. Une compagnie italienne propose aussi des rotations Italie-Corse en été. Enfin, pour être complet, il est possible de rejoindre l’extrême sud de la Corse en ferry depuis la Sardaigne, en moins de 45 minutes ( ligne Bonifacio – Santa Teresa di Galura).

Prendre le bateau pour rejoindre la Corse est l’option numéro 1 quand on se déplace en famille et/ou que l’on veut embarquer avec soi son véhicule.
Les navires qui font les rotations sont aménagés pour recevoir plusieurs centaines de véhicules de toute taille ( voiture, moto, camping car, van, camion….) et plusieurs milliers de passagers pour les plus gros d’entre eux.
A bord, les prestations sont proches d’un “petit” bateau de croisière, avec bars, snacks , restaurants, espace de détente et de jeux. Certains proposent même une piscine, une salle de spectacle ou une salle de cinéma.
Tous ces bateaux disposent bien évidemment de cabines très confortables pour passer la nuit à bord.
Car la traversée est relativement longue. Ce qui peut être un plaisir pour certain ( la croisière avec les enfants est déjà le début des vacances…) est aussi un frein pour d’autres ne souhaitant pas passer 10 heures dans un navire. Pour eux, pas d’autres choix que l’avion !

La traversée aérienne

Pour les plus pressés mais aussi pour tout ceux qui vivent loin des ports du sud de la France et qui ne veulent pas traverser le pays au volant, la solution aérienne s’impose.
D’autant que quasiment tous les aéroports de province proposent en été une ou plusieurs lignes vers l’île de beauté. Il en est de même pour les grandes capitales ou métropoles européennes offrant aux frontaliers des solutions complémentaires ( Genève, Bruxelles, Bale…)
La Corse dispose de 4 aéroports internationaux qui reçoivent toutes les semaines des dizaines de vols en été dont des low cost et des charters. En demi saison, et surtout l’hiver, il s’agit plutôt de compagnies régulières avec des fréquences quotidiennes. La compagnie locale Air Corsica propose par exemple une dizaine de vols par jours entre Marseille, Nice et Paris orly.

avion corse
avion corse

L’avion est donc la solution la plus rapide avec des liaisons allant de 2 heures à 45 minutes pour le bord à bord. Cela permet donc de ne pas perdre de temps en transport et de profiter immédiatement des jours de vacances en Corse. Par contre, revers de la médaille, il faudra se limiter en bagages et louer un véhicule sur place, quasi indispensable pour vraiment profiter des richesses de l’île.

En conclusion, quoi choisir ?

Pour faire simple, si l’on dispose de très peu de temps sur place ( un week-end ou un court séjour), l’avion s’impose.
A partir de 10 jours de vacances, les 2 solutions se valent. Au delà, les surcoûts liés à la location de voiture par exemple sont à prendre en considération.
De même, en famille nombreuse, avec son véhicule ou si l’on transporte du matériel sportif volumineux, le transport maritime est sans conteste la plus adaptée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here